Les cultures cellulaires végétales sont préparées à partir de la création d’un cal cellulaire, c’est-à-dire de la formation spontanée qui se produit dans la nature quand le tissu végétal original (feuille, racine, etc.) est soumis à un stress et qu’un processus de réparation du tissu, dans des conditions favorables, débute. ABR n’utilise que de petites parties vivantes de la plante, sans l’éradiquer, ce qui garantit la dédifférenciation des cellules adultes vers la condition de cellules souches, en utilisant les mêmes conditions et les mêmes substances que celles du processus naturel. Une fois que les cals ont été créés et que les lignées cellulaires sont stables, les cellules sont transférées d’un milieu de culture solide à un milieu liquide. C’est alors qu’est réalisé le criblage des cultures cellulaires dans des conditions optimisées (par HPLC, LC-MS et analyse NMR) afin de caractériser le profil métabolique des colonies les plus actives et les plus performantes pour la production des principes actifs.

La montée en échelle finale consiste à transférer les cultures cellulaires sélectionnées d’un milieu solide à un milieu liquide puis vers des fermentateurs industriels de grand volume ; c’est alors que se formera la biomasse de laquelle seront extraites les molécules recherchées. Après de rigoureuses analyses permettant de vérifier l’absence de toute contamination, ces molécules sont titrées conformément aux autorisations Novel Food sur le
plan réglementaire avant d’être commercialisées.



-